Condition des sentiers

Avec plus de 650 km de sentiers, il est risqué de donner plus de détails sur les conditions des sentiers du Club, surtout dans le cas des secteurs les plus venteux.

Un très bon moyen de juger des conditions de sentiers est de vous référer à la Carte virtuelle des sentiers offerte sur le site Internet de la Fédération Québéçoise des Clubs Quads qui montre en direct le passage des surfaçeuses sur le territoire des divers clubs grâce aux GPS installés à bord.

Les différentes couleurs sur les tracés des sentiers indiquent le laps de temps écoulé depuis leur dernier passage des surfaceuses. Le site ne donne cependant aucune indication sur l’état de surfaçage dans le secteur du Cap-de-la-Madeleine (travail effectué par le club de motoneige), sur le sentier entre Hérouxville et St-Tite (sous-traitant) et sur les sentiers empruntant des chemins publics ouverts à la circulation des véhicules automobiles.

Règles de sécurité sur les sentiers

Nous vous rappelons qu’avant d’accéder aux sentiers, vous devez avoir sur vous :

  • Votre droit d’accès aux sentiers (Vignette) ou votre laissez-passer journalière;
  • Votre certificat d’immatriculation;
  • Votre preuve d’assurance responsabilité de $500,000;
  • Pièces d’identités; 
  • Certificat d’aptitude ou son autorisation à conduire;
  • Contrat de location ou document du prêt (s’il y a lieu).

1. Age
Il est interdit de conduire un VTT avant l’âge de l8 ans. À 16 ans avec un certificat de formation.

2. Tenue vestimentaire
Hé oui! Le règlement se mêle aussi de la tenue vestimentaire. N’exagérons rien cependant, il vous impose seulement le port obligatoire du casque protecteur et de souliers ou de bottes.

3. De jour et de nuit.
Non seulement le règlement interdit-il de modifier ou d’enlever certains équipements et accessoires dont sont équipés à l’origine les VTT, mais vous êtes aussi tenus de les utiliser adéquatement jour et nuit. Ainsi :

  • Les feux, silencieux et garde-boue installés par le fabricant ne doivent pas être modifiés, enlevés ou mis hors d’usage, sauf si le véhicule est conduit sur une piste de compétition reconnue par une fédération de clubs de véhicules tout terrain;
  • Le phare blanc doit être allumé en tout temps;
  • La plaque d’immatriculation doit être solidement fixée à l’arrière du véhicule et être libre de tout obstacle pouvant nuire à sa lecture;
  • Pour la conduite de nuit, le VTT doit être muni d’un phare blanc à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière.

4. Sur les sentiers et les routes
Le règlement incite à la conduite sur des sentiers en interdisant la circulation sur les chemins publics et sur les terrains privés lorsque le propriétaire, dans ce dernier cas, ne l’a pas autorisé expressément. Ainsi :

  • Nul ne peut conduire un VTT sur un chemin public ou chemin privé ouvert à la circulation publique, ni sur la chaussée, l’emprise ou le fossé de chemin;
  • Il est défendu de circuler sur une propriété sans l’autorisation expresse du propriétaire ou du locataire (Club VTT);
  • Il est possible de traverser à angle droit un chemin public à condition: qu’il n’y ait aucune ligne continue à l’endroit de la chaussée où l’on s’apprête à traverser;le conducteur doit être titulaire d’un permis de conduire;
  • Lorsque vous circulez sur des sentiers aménagés, vous pouvez emprunter un pont, un viaduc ou un tunnel pour traverser un cours d’eau, une voie ferrée, une autoroute ou un chemin à accès limité qui coupe votre route à la condition que cette structure soit le moyen le plus rapproché pour suivre votre chemin;
  • De plus, dans le cas d’un terrain privé, vous devez avoir obtenu l’autorisation de circuler;

    Vous pouvez utiliser, sur une distance maximale de 500 mètres, la partie de l’emprise d’un chemin public située entre le fossé et les propriétés privées lorsqu’il est impossible de faire autrement;

5. Sécurité oblige
Pour accroître votre protection, des règles de sécurité routière ont également été fixées par le règlement. En effet, il est interdit :

  • De conduire un VTT de manière à mettre en péril la vie ou la sécurité des personnes;
  • De consommer des boissons alcoolisées sur un VTT;
  • De monter ou de descendre d’un VTT en mouvement;
  • De s’agripper ou de s’accrocher à un VTT.

6. Références
Vous pouvez consulter les références suivantes pour en savoir d’avantages sur les règlements relatifs au QUAD :

Gouvernement du Québec – Loi sur les véhicules hors route